Imprimer ce Page

RÈGLEMENT D’ACCÈS PUITS DU BRET

RÈGLEMENT D’ACCÈS AU RÉSEAU DE L’OUYSSE

SOUTERRAINE PAR LE PUITS DU BRET

Préambule

L’Ouysse est un des plus grands systèmes karstiques de France.

Le C.D.S. 46 possède depuis 2008, sur la commune de Flaujac–Gare (Causse de Gramat, Lot) un accès à ce réseau souterrain de l’Ouysse par le « Puits du Bret ».

L’exploration spéléologique s’y est développée depuis plus d’un demi siècle par une autre entrée artificielle (Gouffre des Vitarelles), située sur le centre d’études militaires de Bèdes (Commune de Gramat).

Caractéristique des karts du Quercy, le bassin d’alimentation de la rivière souterraine se développe en amont sur de vastes terrains imperméables du Ségala et du Limargue. Les ruisseaux se « perdent » au contact du Causse (principalement à Théminettes, Thémines et Issendolus) pouvant créer, lors de fortes précipitations, des crues souterraines potentiellement dangereuses.

Ces crues charrient de l’amont de nombreux matériaux (argiles, cailloutis, déchets divers). Ainsi, une grande partie du réseau est naturellement « auto-nettoyante », ce qui n’empêche pas de trouver, dans des réseaux supérieurs, des « zones esthétiques » (cristallisation, morphologies) fragiles.

Enfin, le réseau spéléologique possède dans sa partie aval un pompage par forage (opérationnel depuis 2008) destiné à l’alimentation en eau potable de la ville de Gramat. La connaissance et la possibilité d’accéder à la rivière doivent aider à la protection de cette ressource unique pour les habitants et activités de Gramat. Cette ressource en eau est également prélevée pour l’alimentation en eau potable, aux émergences de Cabouy (Rocamadour) et de Font Belle (Calès), qui est un des plus important captage d’eau potable du département du Lot.

Article 1 – INTÉRET D’UN ACCÈS À CE RÉSEAU.

De par la taille du réseau des Vitarelles, son intérêt scientifique et esthétique (sédiments, creusements, microbiologie, hydrogéologie…) et du fait de son utilisation pour l’eau potable, il est apparu nécessaire d’avoir un accès à ce réseau pour garantir, dans l’intérêt général, l’organisation des activités dans la cavité.

Dans cet objectif, le présent règlement vise, par la définition des conditions d’accès et d’exploration au réseau souterrain, à :

  • favoriser les travaux d’étude et de recherche dans les divers domaines spéléologiques ;

  • favoriser la protection et la sauvegarde du patrimoine souterrain ;

  • définir les modalités de parcours de la rivière conditionnées par des impératifs de pompage de cette ressource pour l’eau potable ;

  • définir les modalités de circulation de l’information tirée de ces travaux et les conditions de diffusion et de publication.

Article2PARTICIPATIONAUXEXPLORATIONS.

Toute personne pénétrant dans le réseau devra posséder une assurance couvrant les frais de recherche et de sauvetage.

De même, elles seront autonomes en progression quelque soit le profil de la cavité et devront être fédérées, depuis au moins un an, auprès de la F.F.S. Les coupons d’initiation de un à trois jours délivrés par la F.F.S. ne sont pas valables pour l’entrée dans le réseau.

Le C.D.S. 46 pourra permettre exceptionnellement l’accès à des personnes ne remplissant pas ces conditions (études scientifiques, administrations, élus,…).

De même,le CDS se réserve le droit de ne pas permettre laccès à une personne même fédérée (nonautonome,irrespectueuse de la charte nationale du Spéléologue de la FFS, non transmission de comptes-rendus de sorties dans cette cavité).

Les décisions seront prises en comité directeur ou par le bureau du CDS sur proposition de la commission Bret.

La commission Bret propose des dates d’exploration qui seront disponibles sur le site du CDS46(www.cds46.fr).

Les personnes intéressées pour y participer s’inscrivent auprès de la personne contact (rubrique cavités>puit du Bret>contact).

La personne contact gère les inscriptions et les dates d’expédition mais c’est le comité directeur du CDS qui décide et valide les participants après avis de la commission Bret.

Une fois les dates et participants connus la personne contact les met en relation avec le détenteur de la clef et du registre afin qu’ils conviennent d’un rendez vous.

Article 3 – DURÉE DES EXPLORATIONS.

D’une manière générale, les sorties auront une durée maximale de 24h, quelles que soient les personnes engagées, et ceci pour des raisons de sécurité relatives à la mise en charge rapide du réseau et aux approximations des prévisions météorologiques.

Des objectifs particuliers et surtout la mise en œuvre de moyens spécifiques (notamment en termes de communication avec l’extérieur) pourront permettre de prolonger cette durée.

Article 4 – CONDITIONS MÉTÉOROLOGIQUES.

Les activités spéléologiques peuvent se pratiquer en toute saison.

Les spéléologues devront s’assurer que les conditions météorologiques permettent le parcours de la cavité en toute sécurité.

Le C.D.S. 46 se réserve le droit d’interdire l’accès à la cavité s’il juge les conditions défavorables au bon déroulement de la sortie.

Article 5 – MODALITÉS D’ACCÈS.

L’accès au Puits du Bret se fait à pied. Le passage carrossable de dimensions restreintes (3 à 4m) permet à un véhicule de s’approcher pour décharger du matériel. Mais aucun véhicule ne doit y rester stationné durant les expéditions. Les véhicules seront garés correctement sur le terrain communal situé de l’autre côté de la route à hauteur du portail.

Une porte d’accès avec une fermeture avec verrou est mise en place sur le Puits du Bret. Cette porte est destinée à garantir la sécurité, la préservation du patrimoine naturel, et à contrôler les allées et venues dans le réseau souterrain.

Article 6 – CONDITIONS D’ACCÈS.

Il convient de se mettre en relation avec le détenteur de la clé dès la connaissance de la date de la sortie, afin de convenir d’un jour et d’une heure de retrait de celle-ci.

Lors du retrait de la clé, un registre devra être complété du nom des personnes pénétrant dans le réseau, de leurs numéros de licences et du nom de leur assurance (et numéro de police si non assurés F.F.S.), ainsi que des objectifs de sortie en termes de lieux et activités visés.

Ce registre sera aussi rempli à la fin de l’expédition, en notant les horaires et un compte rendu succinct de ce qui a été fait.

Article 7 – COMPORTEMENT LORS DE L’ACTIVITÉ.

Pour la sauvegarde du site aussi bien en surface que dans la cavité, chaque spéléologue s’engage à respecter les lieux et à ne pas les dégrader. Chaque équipe s’engage à remonter son matériel, à évacuer les déchets et à respecter les balisages mis en place.

D’une manière plus générale, chacun restera respectueux de la Charte du Spéléologue, élaborée par la F.F.S.

Article 8 – COMPTE RENDU D’EXPLORATION.

Un compte rendu des études réalisées et des activités pratiquées sur le site sera fait pour chaque sortie, et remis au C.D.S. 46 par le biais de la Commission Bret, qui en réalisera un archivage. Tous les supports sont autorisés, avec une préférence pour le support informatique. Si possible, celui-ci sera accompagné d’un support papier, qui viendra enrichir la bibliothèque du C.D.S. 46 et sera consultable et utilisable notamment par les personnes souhaitant s’engager dans la cavité.

Article 9 – GESTION DES ACCÈS.

La gestion de l’accès est assurée par le C.D.S. 46, par le biais de la Commission Bret.

Lien Permanent pour cet article : http://www.cds46.fr/reglement-dacces-puits-du-bret/

Page optimized by WP Minify WordPress Plugin